De vrais villages de carte postale

Qui dit Basse-Normandie, dit littoral poissonneux et grasse campagne, et donc abondance de charmants petits ports de pêche et de chaumières à colombages.

La Basse-Normandie a déjà la chance de compter deux villages très célèbres, superbes et pittoresques : le mystique Mont-Saint-Michel, classé au patrimoine mondial, et le port de Honfleur, qui attira tant d’artistes avec ses pans de murs couverts d’ardoise. Mais vos pérégrinations vous en feront découvrir bien d’autres encore, de vrais villages de carte postale.

Dans les campagnes de Basse-Normandie, si l’on excepte celle de Caen (Courcy, Louvagny et Barou-en-Auge), rares sont les villages de pierre. Les matériaux de base furent longtemps le bois et l’argile, d’où une densité de maisons en torchis à colombages que l’on ne retrouve qu’en Alsace. Ainsi au cœur de la région, là où le cidre trouve ses meilleurs crus, faites donc une halte à Beuvron-en-Auge, où, autour d’une place rectangulaire avec ses halles, se pressent une quarantaine de maisons constituant le plus bel ensemble de ce type d’architecture traditionnelle. La plus vieille, le Vieux Manoir, remonte au XVe siècle. Plus au sud, dans ces collines boisées ressemblant presque à des montagnes, les villages mettent en valeur des sites grandioses. C’est le cas de Saint-Céneri-le-Gerei, qui abrite une magnifique église romane au dessus d’un méandre de la Sarthe, et qui fut le lieu de séjour de Courbet et de Corot. Mais le littoral n’est pas en reste, et outre Honfleur, il vous faudra absolument voir le premier port de la région à l’époque de Guillaume le Conquérant : Barfleur, son cimetière marin et ses maisons de granit des XVIIe et XVIIIe siècles aux belles toitures en schiste bleu.

Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.