De riches traditions culinaires

Avant même de partir passer vos vacances en Basse-Normandie, faites-vous plaisir. Faites d’abord un grand feu, puis jetez-y joyeusement tous vos guides de régime !

Vous vous apprêterez en effet à partir pour une terre aux riches traditions culinaires, d’où provient notamment le camembert, mais aussi pour la première région productrice de crème en France, une crème délicieuse que vous retrouverez dans la majorité des plats, liant les produits d’une pêche, d’une agriculture et d’un élevage de première qualité.

Partout en Basse-Normandie vous pourrez vous régaler de somptueux plateaux de fruits de mer, ainsi que de viandes, de volailles ou de poissons cuisinés à la crème. Accompagnée d’un bon cidre, la sole normande est notamment un grand classique de la région dont vous ne serez pas prêt de vous lasser. Mais chaque terroir a également sa spécialité. Rabelais célébrait déjà les charcuteries du Bocage Normand, et la réputation de l’andouille de Vire n’est plus à faire. Le boudin de Mortagne fait la gloire du Perche, cette région par ailleurs très riche en champignons, où l’on cuisine le lapin aux morilles de la plus exquise des façons. Plat de pauvres à l’origine, les fameuses « tripes à la mode de Caen » sont aujourd’hui recherchées, et à juste titre, comme un mets des plus raffinés. Quant au Pays d’Auge, il a l’immense honneur d’être le pays du camembert, mais aussi du livarot, et du pont-l’évêque, ce délicieux fromage dont les secrets de sa délicate fabrication se perpétuent depuis le XIIIe siècle. Si vous n’avez plus faim, le « trou normand », un verre de calvados bu cul sec, vous dilatera les parois de l’estomac pour vous remettre d’attaque pour la « teurgoule », ce savoureux dessert à base de riz.

Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.