La Tour Eiffel

Impossible de quitter Paris sans s’être fait photographier au pied de la tour Eiffel, le monument le plus célèbre de Paris et peut-être même, du monde ! Pourtant, pour la tour, les choses n’avaient pas trop bien commencé : peu après qu’elle était sortie de terre (en 1889) nombreux furent les artistes, écrivains pour la plupart, qui protestèrent contre ce monument qu’ils jugeaient aussi laid qu’inutile. Les peintres furent moins réservés, et l’on vit bientôt la tour reproduite, de façon plus ou moins fidèle, sur les toiles de Dufy, Utrillo, Delaunay, etc.
 
Haute à l’origine de 312 m et aujourd’hui (depuis l’ajout, en 1956, d’une antenne de TV), de 320 m, la tour Eiffel fut construite à l’occasion de l’Exposition Universelle de 1889. L’architecte Eiffel, à qui le projet fut soumis, commença par dire que cela ne l’intéressait pas. Il changea d’avis quand il vit les plans dessinés par deux de ses collaborateurs auxquels, par suite de son refus, on avait confié le dossier. Commencés en 1887, les travaux s’achevèrent en 1889 : ils avaient nécessité le concours de 50 ingénieurs ; 100 ouvriers avaient façonné près de 20 000 pièces métalliques et 132 ouvriers avaient travaillé sur le chantier.
Prévue pour être détruite après l’exposition, la tour est finalement restée debout. À la veille de la Grande Guerre on envisagea sa destruction ; mais, les hostilités s’étant déclenchées, la tour servit de relais radio-télégraphique et, à l’issue du conflit, il ne fut plus question de la détruire. Elle continua de faire la joie des visiteurs, dont le nombre total, depuis l’inauguration, dépasse les 200 millions.
On accède aux deux 1ers étages par escalier ou par ascenseur, au troisième, par ascenseur seulement. Au 1er étage, la plate-forme comprend, entre autres, un restaurant gastronomique, le « Jules Verne ». Au 3ème étage, on a installé une station météorologique utile à qui s’intéresse au temps qu’il a fait la veille…