Abbaye du Mont Saint-Michel

Le Mont Saint-Michel, premier site en France

Les surnoms ne manquent pas pour ce haut lieu du tourisme français qui accueille tous les ans des millions de visiteurs. Ainsi appelé “la merveille de l’Occident”, c’est l’un des sites les plus prestigieux de l’histoire médiévale. Inscrit au patrimoine mondial de l’humanité en 1979, le Mont Saint-Michel, comme surgi du rocher qui l’abrite, vit depuis le début du VIIIe siècle au gré des marées qui, quand elle remontent, vont à la vitesse d’un cheval au galop.
 
Six siècles de constructions ont été nécessaires pour parfaire l’architecture de l’abbaye consacrée à Saint-Michel et qui fut l’un des premiers lieux de pèlerinage au monde attirant les foules des “miquelets”. Sa notoriété est telle qu’il fait concurrence à Saint-Jacques de Compostelle.
La construction monastique est composée de deux ensembles architecturaux : d’une part, Notre-Dame-Sous-Terre datant du Xe siècle inspirée de l’art roman et d’autre part, le monastère gothique du XIIIe-XVe siècle. Enfin la flèche néo-gothique du clocher et la statue de l’archange (XIXe siècle) servent aujourd’hui les sons et lumières touristiques.
Cette merveille était, selon la légende, entourée autrefois d’une forêt appelée “la forêt de Scissy”. Elle compte aujourd’hui 72 habitants. Mais à côté de cette communauté, le Mont Saint-Michel accueille chaque année près de 3,3 millions de touristes.
Le site est d’ailleurs entièrement voué à cette activité puisque les rues sont interdites à la circulation. Nombre d’hôtels, et de commerces jalonnent les rues de ce labyrinthe où les visiteurs se pressent pour venir goûter les spécialités locales que sont, entre autres, les galettes.

Édifices religieux, abbaye du Mont Saint-Michel

Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.