Villages de charme

Le charme de la France, c’est d’abord le charme de ses villages. Bien sûr, il y a Paris et les grandes villes, avec leurs lots de musées, d’églises, de monuments et de boîtes de nuit. Bien sûr, il y a aussi les campagnes verdoyantes… Mais où, ailleurs que dans un petit village, peut-on vraiment prendre le pouls d’une région, rencontrer des gens qui ont le temps de parler, déguster ce qui a été cultivé et produit sur place, s’imprégner des traditions locales ? Réaliser enfin qu’on est bien au cœur de la France, et non dans quelque cité idéale entièrement conçue par ordinateur et emblématique de la world culture !

Comme nous ne vous cachons rien, nous ne tairons point le fait qu’il y a, en France comme partout ailleurs (c’est un privilège que nous partageons avec beaucoup d’autres pays !) de nombreux petits villages très laids et absolument dépourvus du moindre attrait touristique, des villages massacrés par les promoteurs, troués par des routes nationales, défigurés par des hangars en tôle ondulée et de gigantesques enseignes au néon. Le souci de la vérité historique nous obligeait à faire cette mise au point courageuse. C’est chose faite.

Ceci posé, à côté de ces funestes verrues du monde moderne, combien de villages pittoresques et préservés du bruit et de la fureur ! Combien de hameaux au charme authentique qui vous donneront envie de tout quitter et de vous installer là pour toujours ! Beaucoup plus que vous n’en pourrez visiter, et dans toutes les régions.

Les beaux villages de France (il existe même un label) se visitent à pied, lentement et sans idée préconçue. Vous arpenterez les petites rues tranquilles, vous admirerez les façades entretenues et restaurées avec amour, les jardinets fleuris. Vous sourirez au gens du pays assis sur une chaise devant leur porte et qui semblent figés pour l’éternité. Vous plongerez vos mains pour les rafraîchir dans le bassin d’une fontaine. Vous visiterez la petite église et le bedeau se fera un plaisir de vous conter quelque anecdote. Vous ne manquerez pas d’aller boire un verre de vin accompagné de quelques tranches de saucisson au café central et de laisser traîner vos oreilles pour vous imprégner de l’accent du pays. Un artiste local ayant fui depuis longtemps les vicissitudes de la vie parisienne vous présentera ses aquarelles ou ses poteries. Sur une jolie placette, un fermier voisin vous fera goûter son fromage de chèvre et son pâté de lièvre.

Le soleil brille, le temps a cessé sa course folle, vous ne voulez plus repartir…

Related posts:

2 comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>