Le Rhin et le Grand Ried

Le Rhin offre toujours de belles croisières et le Grand Ried d’Alsace réserve les surprises d’une nature préservée. Grande artère de l’Europe, le Rhin a changé depuis les romantiques allemands, mais il suffit d’embarquer à bord d’un bateau pour sentir ses merveilles et observer les coteaux du vignoble alsacien ou les premiers sapins de la Forêt Noire. Le Grand Ried, paysage d’étangs et de bocages, se révèle surtout à l’éclosion des jacinthes, des iris et des orchidées sauvages.

Qui n’a jamais rêvé d’une croisière sur le Rhin ? Ce fleuve romantique qui a inspiré tant de légendes, celles de l’Or du Rhin et des Sirènes. Certes, le Rhin a été domestiqué, il a été doublé par le canal d’Alsace pour élargir les possibilités de navigation et des centrales hydroélectriques ont poussé sur ses rives afin d’exploiter la puissance de ses eaux. Mais la magie opère toujours. Embarquez à Huningue, Kembs, Neuf-Brisach, ou Strasbourg et vous sentirez le rythme du fleuve : la lenteur des péniches, les opérations d’éclusages, les ponts sillonnés par les bicyclettes, les petits restaurants sur les berges qui servent une délicieuse matelote préparée à partir de poissons d’eau douce. N’oubliez pas de mettre pied à terre, la Petite Camargue Alsacienne recèle une jolie faune des marais. Pour des plaisirs moins rustiques, Bâle est très proche, de même que certaines villes allemandes de Forêt Noire. Plus au nord, s’étend le Grand Ried d’Alsace, entre l’Ill et le Rhin. Pays d’eau et de d’arbres, il se découvre à bord de barques à fond plat où à pied, muni de bonnes bottes de caoutchouc. Peut-être croiserez-vous alors le plus grand troupeau de daims sauvages de France qui a élu domicile dans la forêt de l’Ill.

Excursions en Forêt Noire

Si vous avez toujours rêvé de voir la vieille ville de Bâle, en Suisse, ou la collection moderne du Musée de Beaux Arts de Karlsruhe, n’hésitez pas à passer la frontière toute proche.

Le Grand Ried d’Alsace

Fragile écosystème, cette région de marais abrite une faune et une flore splendides qui s’observe idéalement depuis une barque. Ornithologues et botanistes en herbe n’en reviendront pas.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.