Le Havre

Le Havre, moderne et mélancolique

En visitant Le Havre, vous serez frappé par la modernité de cette ville, ainsi que par la mélancolie qui s’en dégage. Deux records disent tout : Le Havre est le premier port français pour le commerce extérieur, ce fut aussi la ville de France la plus détruite lors de la dernière guerre mondiale. Le passé a été gommé, mais il rôde plus que jamais, aux côtés d’une modernité qui se manifeste dans l’intense activité économique ou dans la réalisation de prouesses techniques, comme le pont de Normandie.

La ville du Havre est irrémédiablement marquée par son passé récent et sa destruction sans précédent durant la deuxième guerre mondiale. Son origine remonte pourtant à François Ier qui souhaitait la création d’un nouveau port. D’abord baptisée le Havre de Grâce, elle devient très vite un lieu d’échanges à vocation internationale, et un point de départ pour les grandes traversées. Puis c’est le drame, alors que Paris est libérée, Le Havre, toujours occupée, est pilonnée. Nous sommes en septembre 44. 146 bombardements font plus de 4000 morts, détruisent plus de 9000 immeubles, et détériorent autant de constructions. Il faut alors reconstruire, et l’on doit à l’architecte Auguste Perret la configuration de la nouvelle ville.

Mais Le Havre est aussi une ville de modernité, comme le prouvent les installations portuaires ou l’impressionnant pont de Normandie. Celui-ci est long de 2,1 kilomètres et pèse 20 000 tonnes. Mis en service en 1995, sa construction a duré 6 ans. C’est une véritable prouesse technique et architecturale.

Related posts:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>