La Bretagne : entre « Armor » et « Argoat »

Les sites naturels sont en Bretagne si mystérieux, si poétiques, et ont inspiré tant de légendes, qu’ils constituent un des caractères les plus marquants de la région.

De plus, la géographie bretonne est tellement variée et contrastée qu’ils vous frapperont autant par leur beauté que par leur profusion et leur diversité. Et cela aussi bien sur les côtes déchiquetées de « l’Armor », le pays du bord de mer, que dans les forêts, les marais, les monts et les landes de « l’Argoat », la Bretagne de l’intérieur.

La Bretagne possède quelques-uns des caps les plus spectaculaires d’Europe. Citons d’abord le cap Fréhel, cette merveille de la nature dont les hautes falaises de porphyre et de grès rouge tombent à pic dans la houle, marquant l’apothéose de la Côte d’Emeraude. Au coucher du soleil comme dans la tempête, tout aussi impressionnante est la pointe du Raz, extrémité occidentale du vieux continent. Mais la pointe de Pen-Hir, sur la presqu’île sauvage de Crozon, offre un spectacle non moins superbe et apocalyptique. La presqu’île, en forme de trident, constitue dans son intégralité un site des plus grandioses qui résume à lui seul tous les paysages bretons. Il faudrait aussi parler du Golfe du Morbihan, ses 12 000 hectares de mer intérieure et son dédale d’îlots, des amoncellements de blocs granitiques aux formes et aux couleurs extraordinaires de la Côte de Granit Rose, mais aussi des paysages de l’intérieur, du Ménez-hom, un des plus beaux panoramas d’Europe, des monts d’Arrée, désolés mais sublimes, de la Brière, cet immense marais, le plus dépaysant des paysages bretons, de la mythique forêt de Brocéliande, et de tant et tant de sites encore !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.