Dordogne et arrière-pays basque

Les promenades en Dordogne et dans l’arrière pays basque incitent à la rêverie, le temps y est suspendu. C’est au fil des rivières, à bord de bateaux, que l’on découvre la vallée de la Dordogne, et notamment le Périgord. Cette région est marquée par les mystères et les légendes inspirées par ses forêts profondes. Les incursions dans l’arrière pays de la côte basque, tout aussi verdoyant, lèvent un voile sur ce pays si singulier.

Le Périgord est sillonné par trois rivières principales, la Dordogne, la Vézère et la Dronne. On peut y pêcher la truite mais également suivre leur cours en bateau. Sur la Dordogne, c’est l’ancêtre des péniches, la gabare, qui offre la meilleure manière de découvrir le paysage. Ailleurs, le canoë à deux places est le véhicule idéal, il laisse toute liberté pour accoster dans les petites criques et savourer une baignade en eaux vives. Brantôme, la Venise du Périgord, mais également la vallée de l’homme et ses vestiges préhistoriques, ou encore la ville de Périgueux, sont accessibles depuis les rivières.

L’arrière pays basque offre des balades sur les rondeurs des collines, avant le rugueux relief des Pyrénées. Ainsi, en empruntant les chemins de la vallée de la Nivelle, le promeneur découvre le somptueux paysage de la Rhune. Plus loin, le Pays d’Hasparren est connu pour ses maisons rurales traditionnelles, prolongement des grottes, leurs façades sont blanchies à la chaux et ornées de poutres de bois rouges. Bidarray est le sanctuaire des chevaux pottock, de petits poneys originaires des Pyrénées qui se mêlent aux troupeaux de chèvres. En suivant le chemin des pèlerins de Compostelle vers l’Espagne, on parvient dans les montagnes. La Haute Soule mérite un détour pour ses fabuleux canyons et gorges. Il ne faut pas trembler en passant sur les passerelles surplombant les gorges de Kakouetta et d’Holzarté.

La Dronne en canoë

De Quinsac à Tocane, les escales sont magiques : Brantôme, la superbe ville médiévale, le château de Bourdeilles juché sur une falaise.

Le chemin historique de Compostelle

Partant de Saint-Jean-Pied-de-Porc, le GR 65 est le véritable chemin emprunté par les pèlerins allant à Compostelle. Par la ligne des crêtes, on rejoint l’Espagne à travers de superbes panoramas.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.