Brest

Brest, au bout du monde, au bout de la mer

Brest est une ville du bout du monde, du bout de la mer…Une position géographique qui explique tout. Son histoire d’abord, jusqu’aux destructions de la dernière guerre. Son importance stratégique ensuite, Brest est en effet un site militaire de première importance. Et puis ce qui fait que Brest est Brest : l’omniprésence de la mer. Que vous visitiez la rade, l’arsenal, Océanopolis, le musée de la marine, ou le port de plaisance, elle est là… Vous la voyez, vous la sentez, vous la humez… Pas moyen d’y échapper.

Pour avoir une vision générale de la ville, commencez par vous rendre sur les belvédères d’où vous admirerez la rade. Vous vous remémorerez alors Richelieu, grâce à qui furent créés le port de guerre et les arsenaux en 1631. Brest devint alors premier port de guerre français. Spécialisation qui perdura, puisque la ville a joué le rôle de base de sous-marins allemands pendant la dernière guerre mondiale. Ce qui lui valut d’être pilonnée pendant 43 jours.

Si vous êtes citoyen français, vous pourrez visiter l’arsenal militaire. C’est encore à Brest qu’est amarrée la plus grande partie de la flotte française de guerre.

Continuez par la visite du château, construit aux XVe et XVIe siècles sur des vestiges romains. A l’intérieur se trouve maintenant le musée de la Marine, intéressant par ses nombreuses maquettes.

Et puis la mer, toujours la mer, est expliquée sous toutes ses coutures au musée Océanopolis. Des tempêtes, ouragans et autres phénomènes naturels sont reconstitués dans d’immenses aquariums. Quant à la faune et la flore marines, elles n’auront plus de secrets pour vous.

Terminez par une promenade sur les pontons du port de plaisance du Moulin Blanc, ou par un peu de farniente bien mérité sur la plage de sable blanc.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.